CARE : repenser la comptabilité sur des bases écologiques

Dernière mise à jour : 8 avr.



Retour sur le projet CARE (Comprehensive Accounting in Respect of Ecology)


Dans un contexte d’une course internationale à la normalisation comptable « extra-financière », où la prise en compte des enjeux socio-environnementaux en comptabilité est considérée comme « critique », est développé, formalisé et expérimenté depuis presque dix ans, un projet inédit, à l’interface entre sciences de gestion et sciences écologiques. Il vise à reconceptualiser la comptabilité des organisations (à commencer par celles des entreprises) sur des bases pleinement écologiques.

Ce projet dénommé CARE (Comprehensive Accounting in Respect of Ecology) correspond à un « cadre conceptuel » comptable, explorant scientifiquement la convergence entre comptabilité et enjeux de préservation écologiques, pour obtenir un recadrage global de l’activité des organisations privées ou publiques. CARE a été développé comme une réponse systémique à certaines impasses de la comptabilité financière et à certaines orientations problématiques de la comptabilité dite socio-environnementale (CSE).

CARE est porté par une communauté composée d’académiques, de professionnels (entreprises, experts-comptables, etc.) et d’ONG (telles que la « Coop des Communs » ou le WWF France), fédérée par la chaire publique de recherche comptabilité écologique au niveau de la recherche, et par l’association CERCES, au niveau des professionnels et des ONG. CARE fait par ailleurs l’objet de plusieurs citations, incitant à son expérimentation ou à son exploration, en France et à l’international. Une vingtaine d’expérimentations ont été menées jusqu’à présent, dans des grandes entreprises (dont des multinationales), des PME/TPE et des organisations publiques…



Lire la suite dans le numéro "Transition écologique : comment refaire les comptes" de la revue "L'Economie Politique".

31 vues0 commentaire